Lire et écrire & Esprit scientifique

Apprentissage de la lecture-écriture

La progression est naturelle, comme logique pour l’enfant : on commence par « jouer avec les sons » en cherchant les mots qui commencent /qui terminent par des sons donnés. On travaille avec une boite de petits objets qui apportent en plus un vocabulaire varié et précis : « trouver tous les mots où on entend [m] comme dans mmmoto ». Il s’agit de développer la discrimination auditive et une bonne conscience phonologique.

Puis les lettres rugueuses écrites en cursive sont présentées comme la façon d’écrire un son. Le fait de repasser la lettre rugueuse du bout des doigts en prononçant le son de la lettre permet à l’enfant une information multi-sensorielle qui démultiplie ses capacités à retenir.

Les enfants associent les lettres rugueuses aux objets qu’ils connaissent. Les digrammes (on, an, ou …) sont présentés en même temps, comme des unités phonémiques.

L’enfant peut ensuite commencer à composer des petits mots avec les lettres mobiles. Puis il se lance dans le décodage (la lecture comme nous l’entendons) de mots puis de petites phrases. Durant toutes ces étapes, il a besoin du soutien bienveillant et positif de l’adulte pour accéder à l’automatisation de la lecture.

D’autres activités auront préparé la main à la bonne maîtrise du crayon et du geste : toutes les activités pratiques et sensorielles, puis le poinçonnage, les différents tracés avec gabarits et coloriages divers. La maîtrise de l’écriture comme geste graphique s’effectue en parallèle : lorsque l’enfant commence à tracer des lettres, on propose des exercices d’entraînement d’abord sur ardoise, puis sur un cahier.

Enfin, quand la lecture est acquise, des séances de compréhension de textes sont organisées, et des temps de lecture sont mis en place

Les sciences, l’histoire, la géographie, l’éveil artistique…

  • Toutes les dimensions de l’enfant sont prises en compte pour son épanouissement (son intelligence, ses besoins, sa sensibilité, son intériorité…).
  • Les enfants grandissant, ils ont besoin de comprendre comment fonctionne le monde qui les entoure et de s’affirmer en tant que personne. L’école propose non seulement un apprentissage rigoureux des fondamentaux de l’école  comme définis dans les programmes officiels de l’Education Nationale, mais aussi des activités développant la personnalité, les affinités et la sensibilité propres à chaque enfant :
  • l’éveil artistique : autour de la musique (écoutes musicales variées, découverte d’instruments de musique, chant…), les arts visuels (rencontre avec différentes œuvres : peintures, sculpture, architecture, photographie…), découverte de différentes techniques plastiques, théâtre, bricolage, cuisine, arts artisanaux …
  • les matières d’éveil : l’histoire (de la création du monde aux dernières découvertes de l’homme),  la géographie (connaître sa planète, ses différentes représentations, son organisation, se situer et connaître son espace de vie, observer et analyser l’impact de l’homme sur son environnement), la botanique (observer et prendre soin des plantations effectuées)
  • la découverte des lois de l’univers avec les sciences (aborder les grandes notions  scientifiques à travers des expérimentations en puisant largement dans « La Main à la pâte », mener des enquêtes sur des sujets tels que…), et la communication (l’informatique avec notamment « Scratch »). Ces diverses approches jettent les bases d’une « Formation de l’esprit scientifique » (Gaston Bachelard),
  • construction de la vie sociale : travail de groupe, respect des autres et gestion des conflits,  prise de responsabilité…